Village suisse pour Alzheimer

Création d'un village-hospice pour mieux soigner les troubles neurodégénératifs

Information

← Revenir aux informations
Wiedlisbach
CH Suisse
Site internet Inconnue
Maturité

Concept

A propos du projet Éditer

En Suisse, à Wiedlisbach, un entrepreneur a obtenu l’autorisation de créer un
village-hospice pour les malades d’Alzheimer ou d’autres troubles neurodégénératifs.

Le projet consiste à construire un village façon années 1950 afin que ces patients, qui
conservent en général des souvenirs précis du passé, évoluent dans un environnement
rassurant.

Logements et soins médicaux sont prévus pour 150 personnes, qui seront
réparties dans 23 bâtiments conçus pour recréer l’atmosphère d’antan. Les portes ne
seront pas fermées et les résidents seront libres de leurs mouvements, néanmoins sans
avoir le droit de quitter le village.

Pour renforcer l’atmosphère de « normalité », les personnels soignants se déguiseront en jardiniers, coiffeurs ou commerçants. Une démarche similaire a déjà été entreprise aux Pays-Bas en 2009, non sans susciter des controverses dans le milieu de la psychogériatrie. Les pensionnaires paient 5 000 euros par mois pour vivre dans un monde d’illusions.

En quoi ce projet est-il singulier et créatif ? Éditer

La construction de ce complexe, d'un coût de 20 millions d'euros, a été autorisée début 2012. Il devrait s'implanter près du village de Wiedlisbach, dans les environs de Berne.

Les auteurs du projet assurent que les portes ne seront pas fermées et que les résidents seront libres de leurs mouvements. Seule restriction : les habitants de Wiedlisbach ne seront pas autorisés à quitter le village.

Quelle est la plus-value sociale du projet ? Éditer

L'association Alzheimer Suisse, qui met en œuvre divers programmes d'aide aux personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, soutient le projet de Wiedlisbach. Sa porte-parole, Birgitta Marensson, rejette l'accusation selon laquelle il s'agirait d'un ghetto pour malades mentaux. "Il faut différents types de programmes de soins, parce que la maladie comporte plusieurs stades, souligne-t-elle. Un village consacré à la démence est une bonne solution pour les patients en phase avancée".

Quel est le potentiel de déploiement de cette initiative ? Éditer

Une démarche similaire, innovante mais controversée, en matière de psychogériatrie a déjà été entreprise aux Pays-Bas, où une maison de retraite de Hogewey pour personnes atteintes de démence a été créée dans la banlieue d'Amsterdam en 2009.

Quel a été le facteur déclenchant de ce projet ? Éditer

Markus Vögtlin, l'entrepreneur suisse à l'origine du centre de Wiedlisbach, s'est rendu à Hogewey avant de lancer son projet.

Quel est le modèle économique de ce projet ? Éditer

Les pensionnaires paient 5 000 euros par mois pour vivre dans un monde d'illusions soigneusement mis en scène.

Ce projet met-il en œuvre une forme d'intelligence collective et si oui, en quoi ? Éditer

Ce projet participe-t-il de la protection de l’environnement, et plus généralement, de la transition écologique ? Si oui, en quoi ? Éditer


Communauté du projet

0 fans and 0 members

Joindre l'équipe

Vous trouvez ce projet inspirant ?

 Discuss

Partenaires

Ce projet n'a pas de partenaires connus pour le moment.