Toit à moi

Acheter ensemble des logements pour les sans-abris

Information

← Revenir aux informations
11, rue du Prinquiau 44100 Nantes
FR France
Site internet http://www.toitamoi.net/
Maturité

Mature

A propos du projet Éditer

Denis a mis en place un concept concret pour réinsérer les personnes sans abris. Utilisant le principe du "crowdfunding", il a développé, avec son complice Gwenaël, le projet d'achat de logement de l'association Toit à Moi. A ce jour, ils ont déjà pu acheter 7 appartements qui ont permis d’aider 20 personnes depuis 2008.

Le principe :
- Des Parrains donnent une poignée d’euros par mois pour financer les logements
- Des Bénévoles donnent un peu de leur temps pour partager du temps avec les personnes logées.
- Des Entreprises Mécènes soutiennent financièrement nous apportent leurs compétences.

Le but, faciliter la réinsertion des personnes sans abris.

En quoi ce projet est-il singulier et créatif ? Éditer

Un pari très innovant : acheter plutôt que louer. Pour Denis, il s'agit de l'une des clés du projet : « c'était fondamental dans notre démarche, c'est gage de durabilité. Nous avons besoin de donateurs pour acheter les logements, mais si, pour une raison ou une autre, certains décident d'arrêter, les appartements sont acquis. Nous pouvons continuer à loger des personnes qui en ont besoin».
Les « parrains » participent exclusivement à l'achat des appartements. « 100 % des dons servent à acheter les logements et à rien d'autre. Les gens ont besoin de savoir où va leur argent », précise le fondateur. « Aujourd'hui, la confiance et la transparence sont essentielles. S'ils le veulent, ils peuvent visiter l'appartement, il existe, c'est du concret et c'est durable ».
Le premier appartement va bientôt être remboursé. Cela fait cinq ans que le prêt a été contracté. L'équipe de Toit à Moi réfléchit à inscrire les prénoms de tous les donateurs à l'intérieur.

Quelle est la plus-value sociale du projet ? Éditer

Un accompagnement avant l’entrée dans l’appartement permet d’assurer la transition entre la vie dans la rue et l’entrée dans le logement (logement provisoire, si nécessaire, avec l’appui de structures d’hébergement d’urgence partenaires).

Une fois logé et accompagné, différents rendez-vous hebdomadaires sont assurés à la fois par les bénévoles et par l’accompagnateur professionnel afin d’aider le bénéficiaire dans sa nouvelle vie, dans une démarche d’insertion sociale et professionnelle. Dans ce cadre, les actions sont menées en partenariat avec différentes structures et associations.

A l’issue d’une période qui dépend de chaque bénéficiaire (de quelques mois à plusieurs années), la personne est accompagnée pour sortir du dispositif et rejoindre un logement classique. A ce jour, 20 personnes ont ainsi pu être accompagnées.

Quel est le potentiel de déploiement de cette initiative ? Éditer

Toit à Moi travaille actuellement à l'essaimage de son intiative, c’est à dire à la mettre en oeuvre sur de nouveaux territoires le modèle. Grâce à la conjonction entre la volonté de bénévoles et de financeurs locaux (fondations), une antenne Toit à Moi est en cours de création en Seine et Marne (77) à La Ferté-sous-Jouarre. Et pour développer cette antenne l'association va recruter à court terme un chargé de développement.

Quel a été le facteur déclenchant de ce projet ? Éditer

C'est en 2007, en passant devant une agence immobilière, que Denis a ce premier déclic : « les appartements vides existent. Ils sont ici. Il faut simplement trouver un moyen de les acheter ». La solution : utiliser le principe du crowfunding, financement participatif, encore peu populaire à l'époque. Il se met à griffonner, à calculer. Ses résultats lui paraissent une évidence : « ça me semblait très simple ! Nous sommes si nombreux à être indignés de voir tant de sans-abris, il suffit que nous soyons 80 pour acheter un appartement. Seulement 80... ».

Le principe est tellement simple que Denis convaint facilement Gwenaël, son collègue de travail, et ensemble ils se lancent dans l'aventure. Ils distribuent des milliers de flyers dans les rues nantaises pour trouver les 80 parrains nécessaires. Le résultat est peu concluant…

Convaincus de la pertinence de leur projet, ils décident de continuer. A travers leurs réseaux personnels et professionnels, ils constituent une première équipe d'une trentaine de parrains. Cela leur suffit à être persuadé que ça va marcher. Ils décident d'acheter le premier appartement.

Quel est le modèle économique de ce projet ? Éditer

80 donateurs réguliers donnent 20€ par mois pour acheter les logements.
Une trentaine de bénévoles partage du temps avec les bénéficiaires pour recréer du lien.
Des mécènes, principalement des entreprises locales, participent financièrement aux coûts de l'accompagnement des bénéficiaires et des frais de structure.

Ce projet met-il en œuvre une forme d'intelligence collective et si oui, en quoi ? Éditer

Ce projet participe-t-il de la protection de l’environnement, et plus généralement, de la transition écologique ? Si oui, en quoi ? Éditer


Communauté du projet

3 fans and 0 members

Joindre l'équipe

Vous trouvez ce projet inspirant ?

 Discuss

Partenaires

Ce projet n'a pas de partenaires connus pour le moment.