La Maison de Couture, un projet de développement économique local

Description en une ligne

Information

← Revenir aux informations
Quartier de la Base Pointe-Noire
BN Brunei Darussalam

Voir les 2 localisations
Site internet Inconnue
Maturité

En démarrage

A propos du projet Éditer

Les artisans couturiers de Pointe-Noire au Congo-Brazzaville sont structurés au sein de l'Association Congo Mod. Avec l'appui institutionnel et managérial du CERPAC, ils visent à capter le marché des vêtements de travail auprès des entreprises pétrolières et para-pétrolières de Pointe-Noire qui s’approvisionnent en Asie ou en Occident.

Or l'artisanat est considéré comme un secteur destiné aux déclassés du système scolaire. En l'absence d'écoles de couture dans le pays, les artisans apprennent leur métier sur le tas ou dans les ateliers. En réalité, l'artisanat est l'un des secteurs le mieux organisé. Il compte 22 corps de métiers artisanaux réunis au sein du Groupement Interprofessionnel des Artisans du Congo ( GIAC ), crée en 1996.

Des réformes entreprises par le Gouvernement grâce au plaidoyer des dirigeants du GIAC ont abouti à la promulgation de la loi sur l'artisanat (reconnu comme un secteur important de l'économie nationale) ainsi qu' une charte sur l'apprentissage.

Jusqu'en 1980, 70% de la population active était à la fonction publique. Pour les congolais moyens, l'artisanat est assimilé au secteur informel, celui des "débrouillards.
C'est en vu de valoriser le savoir-faire local et promouvoir l'artisanat, que le CERPAC a poursuivi le lobbying pour relancer le projet des vêtements de travail, laissé à l'abandon depuis 2007.

Les résultats de l'étude réalisée sur la filière couture a évalué le besoin des entreprises et les capacités des artisans à satisfaire ce marché. Pour renforcer leurs capacités dans la production des vêtements en série, les couturiers ont bénéficié d'une mission de compagnonnage.

Dans le cadre du local content, une multinationale pétrolière s'est intéressée à ce projet et souhaite travailler avec les artisans couturiers selon les standards des normes internationales en matière de vêtements de travail.

Themes

En quoi ce projet est-il singulier et créatif ? Éditer

Pour permettre aux couturiers de travailler selon les standards des normes internationales, depuis son siège, le CERPAC cherche une partenaire commerciale spécialisé dans le production en série des vêtements de travail et désireux d'effectuer un transfert de technologie et des compétences aux artisans locaux.

Dans l'appui managérial, le CERPAC accompagne Congo Mod dans la création d'une Société Coopérative au sein de la Maison de Couture, dans les négociations avec son partenaire Technique et dans la mise en place d'un système de gestion de la Maison de Couture.

Des contacts sont en cours avec l'Institut des Arts et Métiers de Kinshasa, premier institut supérieur de couture de la sous région, pour une formation continue. Cette collaboration va aboutir à la création d'un cycle complet de formation en coupe et couture qui sera porté par la Chambre de Commerce de l'Industrie et des Métiers et de l'Agriculture (CCIAM) de Pointe-Noire.

Quelle est la plus-value sociale du projet ? Éditer

La production locale et l’utilisation de la main d’œuvre locale par la Société Coopérative des artisans couturiers est une valeur ajoutée pour l'économie de la ville en générale et les artisans en particuliers.

Quel est le potentiel de déploiement de cette initiative ? Éditer

L'implication à ce projet va entraîner les grandes entreprises à "consommer local" en favorisant le progrès technologique et technique locale. C'est l'un des effets positifs de la mondialisation constatés.

Sur le plan national, les pouvoirs publics s’impliqueront davantage dans la structuration de l'artisanat national (une demande existe dans ce sens), l'aménagement des conditions favorisant l'émergence des artisans, éventuellement en leur attribuant les volets des marchés publics les concernant. Cette close existe dans le code de passation des marchés publics mais son applicabilité n'est pas effective.

Au niveau des artisans, les opportunités des marchés seront l'élément motivant de leur implication dans leurs organisations socioprofessionnelles et leur participation à l'animation des Chambres Consulaires des métiers de leurs départements..

Quel a été le facteur déclenchant de ce projet ? Éditer

C'est la paupérisation des artisans alors que leur savoir-faire, dévalorisé et mal rémunéré parce de moindre qualité, est sollicité dans la vie quotidienne des citoyens: chaise, vêtement, coiffure, maçonnerie, plomberie...

Quel est le modèle économique de ce projet ? Éditer

Le partenariat commercial entre une organisation artisanale et une entreprise étrangère est un modèle que économique qui met en avant le local content. Chaque partenaire est gagnant dans la mesure où le partage des dividendes est fonction des apports.

Ce projet met-il en œuvre une forme d'intelligence collective et si oui, en quoi ? Éditer

Ce projet participe-t-il de la protection de l’environnement, et plus généralement, de la transition écologique ? Si oui, en quoi ? Éditer


Références

Communauté du projet

0 fans and 0 members

Joindre l'équipe

Vous trouvez ce projet inspirant ?

 Discuss

Partenaires

Ce projet n'a pas de partenaires connus pour le moment.