IPPRB

Réseau des Professionnels du Protocole et des Relations Publiques

Information

← Revenir aux informations
CI Côte D'ivoire
Site internet Inconnue
Maturité

Concept

A propos du projet Éditer

Les professionnels du protocole et des relations publiques ont constaté l’absence de cadre de concertation et de développement d’un réseau pour leur épanouissement professionnel. Ils ont profité de la tenue de l’atelier international de formation sur le protocole et les relations publiques pour lancer, le 10 avril 2015, à l’hôtel Pullman-Abidjan, le conseil international des professionnels du protocole et des relations publiques (IPPRB, International Protocol and Public Relations Board).

Les objectifs de l’IPPRB se regroupent en trois grands points :

- Développer un réseau de compétence dans la gestion du protocole et des relations publiques
- Former aux nouvelles techniques de management du protocole et des relations publiques
- Organiser et valoriser le métier du chargé de protocole et des relations publiques (event manager, attaché de presse...)

Les membres du réseau IPPRB s’inscrivent dans l’amélioration continue pour faire de la Qualité Totale, la norme en matière de management du protocole et des relations publiques. C’est la raison pour laquelle les opportunités de renforcer leurs capacités seront vulgarisées à travers les différents supports du conseil international (offres d’emploi via le forum de discussion, voyages d’études, bourses de formation auprès des institutions…).

Themes

En quoi ce projet est-il singulier et créatif ? Éditer

Né en Afrique, ce projet vient renforcer les capacités des agents en charge du protocole, non diplomates. Ces derniers exercent au sein des institutions, sans un véritable cadre permanent de renforcement de leur capacité, contrairement aux réalités d'autres contrées.

L'attaché de presse, le responsable du protocole...auront à travers ce réseau, des opportunités de formation. En Afrique au sud du Sahara, ce réseau répond à un besoin véritable.

A travers une plateforme en ligne pour les échanges de pratiques professionnelles et de networking, les internautes s'informeront des usages et opportunités dans le domaine du protocole et des relations publiques. Les professionnels installés en dehors des grandes villes, pourront alors avoir accès à une formation de haut niveau.

Un accompagnement pour le développement d'un site web du réseau permettrait d'atteindre cet idéal de fédération des données sur des thématiques comme :
- les usages et pratiques du protocole en Afrique
- les spécificités du protocole des pays hispaniques,
- les nouvelles évolutions des relations aux médias...

L'accès à cette plateforme, avec des données en téléchargement gratuit, sera un appui au renforcement des capacités des professionnels du protocole et des relations publiques.

Quelle est la plus-value sociale du projet ? Éditer

- Valorisation de métiers restés en marge des circuits classiques de formation en Afrique : attaché de presse, chargé de mission, event manager, responsable du protocole, concierge de luxe...

- Meilleure connaissance des autres cultures et pratiques, véritable facteur de cohésion et d'entente entre les peuples (certains conflits naissant de la méconnaissance de l'autre)

- Levier de coopération non structurelle pour le dialogue informel entre les peuples et la recherche de la paix (la devise du réseau : NOUS CONSTRUISONS DES PONTS DE COOPÉRATION)

Quel est le potentiel de déploiement de cette initiative ? Éditer

Créé en Côte d'Ivoire, en 2015, ce réseau continue de se déployer à travers des pays comme le Togo, le Mali...

En février 2017 à Lyon, une rencontre est organisée par le réseau sur les usages et pratiques du protocole en Afrique, avec des partenaires comme l'Ecole de Commerce de Lyon.

Le potentiel de déploiement est énorme, pour ce réseau.

Quel a été le facteur déclenchant de ce projet ? Éditer

Plusieurs constats :

1. L'absence d'opportunité d'évolution pour les agents en charge du protocole, recrutés en général selon le critère de la passion et de la confiance. En général, en l'absence du Directeur général ou Ministre recruteur, c'est généralement le chômage.

2. Le déficit d'opportunités de formation, pour les protocoles non diplomates.

3. La nécessité de valoriser cette fonction bien souvent négligée en Afrique où le responsable du protocole s'apparente au porteur de mallette si ce n'est l'ouvreur des portes.

Enfin, aucun espace ne fédère la documentation sur les pratiques du protocole en Afrique, en dehors des ouvrages en ligne, sur le protocole à la française.

Quel est le modèle économique de ce projet ? Éditer

L'accès à la plateforme en ligne du réseau sera gratuite. Il existe toutefois des opportunités de proposer des services et produits à cette base de données opt-in, triée sur le volet. Une aubaine pour les annonceurs.

Ce projet met-il en œuvre une forme d'intelligence collective et si oui, en quoi ? Éditer

La plateforme en ligne du réseau IPPRB sera l'espace de partage des pratiques et usages du protocole en Afrique. Elle permettra non seulement à tout sachant d'y partager de la documentation, mais publiera également de la documentation issue des ateliers pratiques de formation organisés en partenariat avec l'agence conseil et cabinet de formation Desforges Consulting International.

Ce projet participe-t-il de la protection de l’environnement, et plus généralement, de la transition écologique ? Si oui, en quoi ? Éditer

Le réseau a mis en place en mai 2016 et en partenariat avec la SODEFOR et la Mairie de Bingerville, le Bosquet de l'Intégration. Une séance de planting d'arbres a eu lieu, à l'issue de la Première Rencontre Internationale des Professionnels du Protocole et des Relations Publiques.

Cette expérience sera renouvelée à chaque fois que les membres du réseau se rencontreront. Le planting d'arbre est l'axe sur lequel le réseau souhaiterait agir, en plus du développement des supports électroniques en vue de réduire l'utilisation des papiers.


Communauté du projet

1 fan and 0 members

Joindre l'équipe

Vous trouvez ce projet inspirant ?

 Discuss

Partenaires

Ce projet n'a pas de partenaires connus pour le moment.