Enseigner Autrement (Projet modèle)

Scolarisation d'enfants autistes qui ouvre ainsi la porte à une socialisation

Information

← Revenir aux informations
Lyon
FR France
Site internet Inconnue
Maturité

Concept

A propos du projet Éditer

L'autisme, ou plus généralement les troubles du spectre autistique (TSA), est un trouble du développement humain caractérisé par une interaction sociale et une communication anormales, avec des comportements restreints et répétitifs.
Il implique des adaptations particulières dans l’éducation des jeunes enfants. Peu de structures offrent aujourd’hui de tels dispositifs, alors que les progrès en termes de détection font augmenter le besoin reconnu (3% des enfants).
Dans le département du Val de Marne, une seule structure existe et est saturée. Enseigner Autrement 94 vise la création en 2013 d’une nouvelle école adaptée dans ce département.

Themes

Nature du besoin et enjeux associés ? Éditer

L’autisme nécessite une adaptation particulière dans les modes d’apprentissage collectifs, une pédagogie adaptée, ainsi qu’une préparation au préalable à la maison, notamment avant la socialisation avec des camarades d’école.
Il existe une seule structure scolaire adaptée aux besoins des enfants autistes dans le Val de Marne (94). Eloignée de Paris, elle est aujourd’hui saturée. L’association Enseigner Autrement 94 a d’ores et déjà référencé plus d’une vingtaine de parents à la recherche d’une école de ce type sur ce territoire.

Bénéficiaires (Nombre, Localisation Géographique, Condition de mobilisation) Éditer

Bénéficiaires (nombre, localisation géographique, conditions de mobilisation)
Le projet d’école permettrait d’accueillir une douzaine d’enfants résidant dans le Val de Marne pour la première année et de créer une nouvelle classe les deux années suivantes. Les parents d’enfants autistes sont relativement bien reliés aux réseaux développés sur cette thématique et sont facilement mobilisables. Un dispositif de bourses permettra d’ouvrir l’école à des familles n’ayant pas la capacité financière de porter les frais de scolarités afférant à ce type d’enseignement adapté.

Objectifs visés ( Sociaux et ou environnementaux / Economiques / Production de biens communs / Bénéfices pour les porteurs de projet) Éditer

o Sociaux et ou environnementaux
L’objectif social visé est la scolarisation d’enfants autistes qui ouvre ainsi la porte à une socialisation. Une éducation adaptée au problème de l’autisme permet d’augmenter de 35% la socialisation des enfants et ainsi sa capacité à exercer un emploi et mener une vie normale. L’intégration sociale durable de ces enfants est un facteur d’épanouissement et représente une charge évitée pour la collectivité, puisqu’ils ne sont alors plus dépendants d’institutions spécialisées.
o Economiques
Le projet a pour ambition de devenir économiquement viable en année 3 (grâce aux paiements des droits d’inscription de chaque enfant). La structure portant le projet est une SCIC qui aura vocation à intégrer parmi ses sociétaires les collectivités de référence du territoire (Conseil général et Mairies).

o Production de biens communs
Le projet s’engage à rendre public toute information permettant à une personne intéressée de dupliquer le projet.

o Bénéfices attendus pour le porteur de projet (s’il n’est pas le bénéficiaire direct)
Les porteuses du projet souhaitent pouvoir scolariser leurs enfants dans cette structure. L’une d’entre elles, Mme Duverger a vocation à devenir directrice de cette école.

Principales étapes Éditer

Le projet est structuré en trois principales étapes :
- De septembre 2012 à mars 2013 : structuration du projet et sécurisation des financements (mise à disposition de locaux et frais de fonctionnement et création de la SCIC)
- De janvier à juin 2013 : constitution de l’équipe pédagogique
- D’avril à septembre 2013 : recrutement des élèves pour la première rentrée (sept 2013)

Evaluation des impacts et de diffusion des résultats (Qui ? Comment ?) Éditer

Enseigner Autrement 94 a élaboré un dispositif d’évaluation avec une équipe de psychologues spécialisés dans le suivi des troubles autistiques. C’est elle qui, en lien avec les familles, évaluera les progrès réalisés dans l’intégration sociale des enfants.
Pour des raisons de confidentialité, les résultats ne seront connus que des familles, et l’équipe de l’école ne rendra public qu’un indicateur de progrès collectif.
L’école, hors contrat pour ces 5 premières années, fera l’objet d’un suivi par l’Académie.

Comment cette solution a-t-elle été choisie (Etudes, Inspiration, Comparaison, Co-construction avec les futurs bénéficiaires/clients) Éditer

Le projet est issue de démarches pédagogiques déjà testées avec succès dans plusieurs établissements en fonctionnement en France, et s’inspirant de l’approche dîte « LETTH ». Les évaluations effectuées de ces initiatives rencontrent en effet le taux de satisfaction des familles le plus élevé, en présentant un taux de progrès clinique comparable à la moyenne des enseignements adaptés.

Existe-t-il des difficultés liées à la mise en oeuvre de cette solution (Technique, Juridique, humaines) ? Éditer

La création du projet sous forme de SCIC est un élément lourd à gérer initialement mais facteur de durabilité. En fonction de la rapidité des collectivités partenaires à s’engager, la première année de fonctionnement de l’école pourra être conduite sous la forme associative actuelle et la transformation en SCIC réalisé à l’issue de cette première année.
Les besoins humains et financiers apparaissent importants mais le calendrier de réalisation du projet prévoir des périodes suffisamment longues de mobilisation pour les réunir.

Sous quelles conditions ce projet peut-il être reproduit (Adaptation locales, droit propriétés intellectuelle, données ouvertes) ? Éditer

Toutes les informations relatives aux projets seront disponibles librement afin de favoriser la naissance d’autres écoles. Ce projet ne présente pas de particularité territoriale forte et est lui-même une réplication d’initiatives existantes.
Les conditions de réplications résident principalement dans la capacité à trouver des collectivités partenaires engagées.

Compétences mobilisées pour mener le projet / Décrire l'équipe projet : Éditer

Le projet est actuellement porté par Mme Sophie Duverger et Mme Agnès Schenazy, toutes deux mères d’enfants autistes, activement impliquées depuis plus de cinq ans dans ce domaine.
Mme Duverger a exercé pendant plus de 10 ans dans l’équipe de direction d’une PME du secteur des services et a vocation à diriger la future école.
Mme Schenazy occupe un poste de responsable marketing au sein d’une agence de communication et sera en charge du développement des partenariats.
Une équipe pédagogique spécifique sera recrutée pour la première rentrée.
Enseigner Autrement 94 cherche actuellement à s’attacher le conseil sur la durée d’un entrepreneur ayant réalisé un projet de création d’une école à pédagogie alternative.

Partenariats (Organisations contribuant activement au développement du projet) Éditer

La Fédération Française de l’Autisme, soutient le projet dans la structuration de l’approche pédagogique et la mise en relation avec de potentiels mécènes.
L’URSCOOP accompagne la structuration juridique sous forme de SCIC.
La Fondation Mazars, grâce au dispositif de suivi des projets, offre un appui au développement de la dimension entrepreneuriale de ce projet.

Gouvernance (Qui pilote le projet ? Quels acteurs sont associés ? Comment ?) Éditer

Dans sa forme associative actuelle, Enseigner Autrement 94 associe un représentant de la Fédération Française de l’Autisme dans son bureau, ainsi qu’un psychologue praticien. La création de la SCIC gérant l’école vise à associer au sociétariat l’ensemble des parties prenantes : collectivités, mécènes, parents d’élève, éducation nationale, médecins et chercheurs.


Références

Communauté du projet

0 fans and 0 members

Joindre l'équipe

Vous trouvez ce projet inspirant ?

 Discuss

Partenaires

Ce projet n'a pas de partenaires connus pour le moment.