Création du réseau Kino Afrique

Implanter des cellules kino dans les différents pays africains francophone, pour la mise en place d'un réseau de vidéastes qui partageront les mêmes ambitions en matière de vidéos.

Information

← Revenir aux informations
SN Sénégal

Voir les 4 localisations
Site internet http://www.dailymotion.com/user/kinoburkina
Maturité

En démarrage

A propos du projet Éditer

Le groupe Kino Afrique a pour but de former des populations à la vidéo afin de leur permettre
de réaliser et diffuser des films sur ce qu’elles vivent. Il s’appuie sur la méthodologie kino
développée au Canada et sur l’association Kino Burkina.

Former les jeunes dans leur terroir, créer de nouveaux cadres de rencontre, un nouveau substitut de l’arbre à palabre qui renforcerait la cohésion sociale, seraient pour nous un canal sûr pour une éducation populaire.
De nombreux jeunes sortiront du joug de la pauvreté, de la solitude et trouveront des qualifications pouvant les conduire à l’emploi.
C’est conscient de cette réalité que Kino Burkina a décidé d’adopter le principe d’encadrer des jeunes à travers les sessions Kino pour la réalisation de films à moindre coût et en un temps record de 48h chrono, 72h ou 100h selon la disponibilité des membres.
Des films dont les thèmes répondront aux besoins de nos populations et qui seront un tremplin pour l’émergence de nouveaux talents du septième art.

En quoi ce projet est-il singulier et créatif ? Éditer

Faites bien avec rien, faites mieux avec peu, faites le maintenant, c'est l'esprit qui anime ce concept. Le projet kino Afrique se construit sur cette base avec pour moyens de mise en œuvre, la volonté et l'esprit de partage d'un groupe de jeunes qui partage les mêmes ambitions.

Quelle est la plus-value sociale du projet ? Éditer

Permettre aux jeunes de savoir se servir d'une caméra, d'un matériel de prise de son, d'un ordinateur et d'utiliser un logiciel de montage pour raconter une histoire en faisant un film, est un atout à saisir.
Se réunir et partager les mêmes ambitions autours de créations communes en est une voie sûr pour consolider certaines valeurs sociales en perte telles la cohésion sociale, la culture de l'esprit d'équipe, le partage, les échanges de cultures et d'expériences etc....
Disposer d'une banque de données, sur nos faits sociaux, nos cultures et traditions, des idées de jeunes concrétisés en film, est une source sûr de sauvegarde de nos valeurs traditionnelles et culturelles.
Donner au jeunes de chaque pays un cadre d'échange, un arbre à palabre.

Quel est le potentiel de déploiement de cette initiative ? Éditer

Déjà présent au Sénégal, au Togo et au Burkina Faso, Kino Afrique compte s'étendre sur la base de ses ressources humaines disponibles. Pour se faire, il a besoin d'identifier une structure capable d'accueillir une telle initiative, et d'organiser les adhérents.
La formation,le suivi et le renforcement de capacité est à la charge du bureau central de Kino Afrique basé à Ouagadougou.
Il organise des cessions de formation, des rencontre nationales et internationales pour permettre aux membres de s'affirmer.
ces rencontre de formation, d'échange et de création permettent aussi à chaque cellule dans son pays de s'ouvrir au reste du monde.
Comme au Canada, en France,en Allemagne, au USA etc... des cellules Kino qui partagent entre eux leurs productions de films.
Cela permet à tous d'acquérir de nouvelles méthodes de travail, et diversifier les œuvres.

Quel a été le facteur déclenchant de ce projet ? Éditer

Ici et partout ailleurs, la production de films est très sélective. De nombreux projets de films sommeillent dans des tiroirs et risquent de ne jamais voir le jour. Les financements s’amincissent et se font rares. IL en est de même pour les centres de formations. Pourtant la demande est très forte.
Pendant ce temps, de jeunes valides chôment, passant le temps devant le thé, se racontant à longueur de journées de belles histoires.
Si dans un passé très proche, la littérature orale ne nous a pas permis de mieux conserver et de transmettre nos valeurs culturelles de façon exacte, force est de reconnaitre que de nos jours les « TIC » paraissent une opportunité à saisir pour la mise en place d’une banque de données certaines.
Un caméra peut servir à 30 jeunes qui se passent à tour de rôle pour filmer des choses qui les intéressent. Mais si nous restons dans un esprit individualisme, nous nous fermons les portes de réussite!

L’idée de la création de KINO BURKINA est venue suite à la participation d’un jeune Burkinabé à la semaine du cinéma québécois au Burkina Faso organisée par le festival VUE D’AFRIQUE tenu en 2005. En effet, Monsieur Dimanche YAMEOGO ayant pris part à cette rencontre et encouragé par Yves LANGLOI son formateur, a réuni ses amis autour de ce noble et riche concept qu’est le kino. C’est ainsi qu’après une tentative échouée à Koudougou en 2005, il revient à Ouaga en 2008 accompagné de Joseph B TAPSOBA dit Chocho et bien d’autres amis, soutenu par Manivelle Productions, ils jettent les bases de KINO BURKINA. Ce regroupement devient en 2009, une association nationale à but non lucratif qui regroupe des techniciens et des comédiens dévoués pour la promotion du cinéma, et soucieux de la formation et du perfectionnement de ses membres

Quel est le modèle économique de ce projet ? Éditer

Ce projet met-il en œuvre une forme d'intelligence collective et si oui, en quoi ? Éditer

Ce projet participe-t-il de la protection de l’environnement, et plus généralement, de la transition écologique ? Si oui, en quoi ? Éditer


Communauté du projet

4 fans and 1 member

Joindre l'équipe

Vous trouvez ce projet inspirant ?

 Discuss

Partenaires

  • Kino Burkina

    Kino Burkina

    KINO est un mouvement de cinéastes amateurs indépendants. L’idée de la création de KINO BURKINA est venue suite à la participation d’un jeune Burkinabé à la semaine du cinéma québécois au Burkina Faso organisée par le festival VUE D’AFRIQUE tenu en 2005.