Centre de Formation aux Métiers Agricoles de « KAMKOP »,

Description en une ligne

Information

← Revenir aux informations
Pas de localisation connue, merci d'en ajouter une si vous connaissez l'emplacement de ce projet
Site internet Inconnue
Maturité

Concept

A propos du projet Éditer

Contexte projet et Description :
Du fait d’une réalité difficile (pauvreté, misère…), beaucoup de jeunes Camerounais sont exclus du système scolaire. Les jeunes ayant pu être scolarisés se retrouvent trop souvent après le primaire, voire le secondaire, dans l’incapacité de poursuivre leurs études ou d’apprendre un métier par apprentissage. À l’égard du caractère pénible et aléatoire de l’agriculture, les jeunes ruraux optent, pour la plupart, pour l’exode rural. Sans qualification, confrontés aux problèmes de la ville, ces jeunes sont souvent entraînés dans la délinquance, le vol, constituant ainsi une menace pour la société.
D’autre part, la pauvreté du milieu rural est une caractéristique générale au Cameroun : faible rendements productifs dus aux conditions de travail difficiles, aux aléas climatiques pour les agriculteurs, aux épidémies pour les éleveurs, à l’utilisation de méthodes dépassées faute de formation… tout cela influe sur le comportement des jeunes qui ont tendance à rejeter le travail de la terre.
Dans les villages, les conséquences de cet exode sont désastreuses : non seulement le village se vide de ses bras valides mais aussi est privé de tout espoir de développement dans la mesure où les jeunes représentent la population de demain.
Le village de Kamkop, site du projet, compte environ 1 500 habitants. La population est peu instruite : à peine 1% sait lire et écrire en français mais beaucoup sont alphabétisés en langue locale. Les activités dominantes sont l’élevage et l’agriculture où l’utilisation d’outils rudimentaires, le manque de connaissances des techniques modernes de production justifient en grande partie la faiblesse des rendements et donc des revenus des ménages : le revenu moyen annuel d’un ménage de 6 personnes ne dépassent guère 300 000 FCFA (457 €).
Dans le village, le constat est général, la plupart des jeunes villageois sont analphabètes en français et se retrouvent donc en marge des systèmes classiques de formation professionnelle dans la mesure où ces centres s’adressent aux jeunes sachant lire et écrire en français. Trop âgés, découragés et souvent n’ayant pas les moyens nécessaires pour être scolarisés, ces jeunes soient quittent leur village pour la ville, soit reproduisent les techniques de production de leurs aînés ce qui ne favorisent pas, nous l’avons déjà vu, le développement de leurs propres rendements mais aussi du secteur agricole en général. Partant de l’ensemble de ces constats, le centre de formation aux métiers agricoles « KAMKOP », à travers ses activités et leurs répercussions, visera l’amélioration des conditions de vie des jeunes du milieu mais aussi de toutes les personnes désireuses d’intégrer le projet. Pour atteindre cet objectif et renforcer son impact,

L’Association OCALUCH, porteur du projet, a programmé sur 3 ans la construction d’un centre de formation aux métier agricole destinées aux jeunes de la Commune de Bafoussam III.
Une convention de partenariat a été signée entre OCALUCH, le Ministère de la Jeunesse, le comité de développement du villa Kamkop et la Commune de Bafoussam III à cette effet.
Objectif global : Favoriser la prise en charge intégrale des jeunes désœuvrées
Objectifs spécifiques :
- Proposer une formation professionnelle en agriculture et en élevage aux jeunes déscolarisés issus de tous milieux.
- Participer ainsi à la lutte contre l’exode rural et la délinquance juvénile.
-Promouvoir et moderniser les techniques de production animale et végétale adaptée au milieu en vue d’assurer la sécurité alimentaire de la population.
-Promouvoir l’autonomie des jeunes filles mères, par l’initiation au métier de la couture et aux techniques de conservation et de transformation des produits locaux.
-Donner une chance aux jeunes analphabètes et/ou déscolarisés de poursuivre une formation professionnelle de qualité adaptée à leurs besoins et capacités.
Notre association recherche les financements pour la réalisation des différentes phases de ce projet qui sont:
- Appui/conseil pour les aspects liés à la formation et la construction du centre (30000 euro)
- Appui pour la conception, la planification, la programmation et la mise en œuvre du projet
- Recherche de financement pour l’achat de matériels (mobilier scolaire, équipement pour les formations pratiques) et pour la 2 ème phase des travaux,.
- Mise en relation et promotion des échanges d’expérience avec des professionnels français du monde agricole

Themes

En quoi ce projet est-il singulier et créatif ? Éditer

Ce projet est singulier et créatif :
De part son caractère essentiellement social, le projet permet à de nombreux jeunes de se positionner dans la société et de renforcer le tissu économique du pays.
Il assure d’autre part aux jeunes déscolarisés issus de milieux défavorisés une satisfaction matérielle et morale.
En améliorant le système de production des paysans, il permet d’améliorer le cadre de vie des villageois.
La qualité et la quantité des produits qui sortent de ce projet contribuent à une meilleure alimentation des populations concernées.
Ce projet constitue aussi une source non négligeable d’emplois pour les diplômés sans emplois

Quelle est la plus-value sociale du projet ? Éditer

Quel est le potentiel de déploiement de cette initiative ? Éditer

Quel a été le facteur déclenchant de ce projet ? Éditer

Quel est le modèle économique de ce projet ? Éditer

Ce projet met-il en œuvre une forme d'intelligence collective et si oui, en quoi ? Éditer

Ce projet participe-t-il de la protection de l’environnement, et plus généralement, de la transition écologique ? Si oui, en quoi ? Éditer


Références

Communauté du projet

0 fans and 0 members

Joindre l'équipe

Vous trouvez ce projet inspirant ?

 Discuss

Partenaires

Ce projet n'a pas de partenaires connus pour le moment.