Association Vert le Jardin

54 jardins partagés cultivent les liens entre personnes, la valorisation et l'estime de soi au Pays de Brest

Information

← Revenir aux informations
morieux
FR France
Site internet http://www.vertlejardin.infini.fr/
Maturité

En développement

A propos du projet Éditer

Depuis 12 ans, l'association Vert le Jardin cultive les liens entre personnes, la valorisation et l'estime de soi autour des jardins partagés au Pays de Brest.
Ce projet né d'un partenariat avec la ville de Brest pour animer des jardins dans les quartiers prioritaires s'est étendu à toute la ville. Il y a aujourd'hui 64 jardins partagés sur le Pays de Brest dont 25 animés et accompagnés par Vert le Jardin.
Les missions de l'association sont :
- le développement et l'accompagnement des jardins partagés et des groupes de jardiniers
- le développement du compostage collectif. C'est aussi accompagner les familles dans les quartiers pour installer et faire vivre des aires de compostage.
Cela passe notamment par des animations de rue pour rencontrer des gens, des habitants et pas uniquement des jardiniers ! C'est aussi des animations avec les scolaires dans les jardins et une boutique de produits pour le jardinier.

En quoi ce projet est-il singulier et créatif ? Éditer

C'est avant tout un projet qui s'intéresse aux gens. L'association travaille avec et pour les gens.
Les gens ont envie de jardiner, de se rencontrer dans un jardin. Les jardins partagés deviennent des centres sociaux qui permettent plus de développement de lien social dans les quartiers.
C'est une façon d'impliquer les habitants dans la vie du quartier, de valoriser ses savoir-faire, ses expériences...
Pour réaliser ce travail, le maitre mot de l'association, c'est « le terrain ». Tous les salariés de vert Le Jardin doivent se confronter au terrain, rencontrer les habitants, partager pour mieux accompagner.

Le projet reste aussi créatif depuis 12 ans car il est en perpétuel questionnement. L'association est toujours prête à créer en fonction des demandes des habitants, des souhaits des administrateurs tous jardiniers ou des envies des salariés !

Quelle est la plus-value sociale du projet ? Éditer

Le jardin est un outil pour avancer ensemble. Le jardin c'est aussi s'intéresser à la musique, la cuisine, le théâtre... C'est un lieu de vie respecté en tant que tel !
L'association constate que même si on ne va pas au jardin, on le respecte, même dans des quartiers où les dégradations sont courantes. Ce sont avant tout des lieux de repos et de plaisirs.
Le jardin est aussi un support pour la transmission entre jardiniers, à Brest, mais aussi avec des jardiniers d'ailleurs. Et bien sûr entre jardiniers et habitants. Les jardiniers parlent de leur bonheur de venir au jardin, s'en occuper, le voir évoluer...
Le jardin est un bel outil pour créer du lien social, des échanges entre habitants dans leur quartier. Ils en sont fiers !

Le projet Vert le Jardin a permis également la création d'emplois (6 salariés et 4 services civiques). Dans cette structure assez souple pour lui donner les moyens de progresser, se croisent des jardiniers, des travailleurs sociaux de foyers, des jeunes en formations, des jeunes en institut spécialisé...
A signaler, le CA est constitué de jardiniers qui sont pour certains d'entre eux aux minimas sociaux. C'est une valorisation de la personne car ils sont garants de l'action concrète, de la confiance qui existe entre les administrateurs et les salariés.

Quel est le potentiel de déploiement de cette initiative ? Éditer

Aujourd'hui, les urbains comme les ruraux s'intéressent aux jardins partagés, même dans les petits villages.
Tout le monde a besoin de se retrouver par le jardin. On peut y faire de la cuisine partagée, faire ensemble des confitures, des soupes... pour presque rien !
Vert Le Jardin ouvre deux antennes à Rennes et Saint-Brieuc avec un animateur dans chaque lieu.
Ce type de projet n'est possible que s'il existe un référent, un animateur qui accompagne les projets, les jardiniers. C'est une personne qui doit avoir du recul sur les lieux, ses activités... et il doit avoir de l'humour dans toutes les situations !

Quel a été le facteur déclenchant de ce projet ? Éditer

En 1998, des associations (sociales, environnementales, éducation populaire) se regroupent avec le désir de mettre à la disposition de tous, et notamment des publics qui en sont privé, des jardins... pour jardiner ! Il n'y avait pas à cette époque de savoir-faire ni de lieux partagés.
C'est l'association Culture et Liberté qui portait ce projet au départ. Pour clarifier les missions, l'association Vert Le Jardin est créée en février 2000.
Son objectif premier : développer des jardins (on ne disait pas partagés à cette époque) dans le Pays de Brest. Le projet de départ était « le jardin dans tous ses états » qui est devenu « jardins partagés » en 2002.

Quel est le modèle économique de ce projet ? Éditer

L'association n'est pas « rentable » économiquement parlant. Elle n'est pas un service de la ville même si au quotidien elle remplit une mission de service au public.
Elle produit du bien-être et de la joie de vivre !
Les collectivités doivent accepter de financer l'utilité sociale d'un réseau de jardins partagés !


Communauté du projet

2 fans and 1 member

Joindre l'équipe

Vous trouvez ce projet inspirant ?

 Discuss

Partenaires

Ce projet n'a pas de partenaires connus pour le moment.