L’intelligence collective pour le bien commun

 

La collaboration est l’approche du futur. Face à des problématiques sociétales complexes, au sein desquelles une multiplicité d’enjeux nécessite la recherche de solutions totalement nouvelles, il n’est plus possible de se référer à la simple amélioration de modèles éprouvés ni aux seuls avis émis par des comités d’experts. L’innovation sociale et environnementale nécessite la mobilisation de l’intelligence et de la créativité du plus grand nombre, que ce soient des organisations internationales, des associations, des universités, des participants d’événements, des PME, des réseaux de la société civile, etc. Imagination for People croit que l’intelligence collective est une des clefs nécessaires pour imaginer ensemble un futur pérenne et responsable.

 

Qu’est-ce que l’intelligence collective?

 

Définie de façon générale, l’intelligence collective permet d’exploiter le plein potentiel d’un nombre important de personnes travaillant dans un but commun. Les bénéfices sont plus importants quand les idées sont échangées et discutées que quand chacun agit de façon individuelle. Bien que ce concept existe depuis des siècles, les avancées en technologie ont rendu possible son application sur une bien plus grande échelle.

Un des projets d’I4P est de pousser cette logique encore plus loin. Nous sommes en train de développer un logiciel et une méthdologie qui vont permettre à des centaines de milliers de personnes de travailler collectivement sur un seul document. Ce programme est appelé Assembl.

 

La méthode présuppose d’identifier 3 types de rôles d’animation :

  1. Les  Chefs d’orchestre - un ou plusieurs individus qui aident à formuler le problème, déterminent le type de document qui sera créé, mettent en place une animation et décident de la constitution du groupe de travail (ouvert, semi-ouvert, fermé; petit, moyen, grand; avec ou sans délais, etc.)

  2. Les Attrapeurs - un ou plusieurs individus qui repèrent et organisent les idées importantes contenues dans les messages. Celles-ci vont devenir les éléments de base structurants le débat.

  3. Les Cartographes - un ou plusieurs individus qui rédigent des résumés des principales idées discutées et qui soumettent les synthèses au groupe pour un «consensus approximatif» ou un vote en ligne.


 

Cette image montre un écran central d’Assembl. Les idées principales sont affichées dans la Table des Idées. Un aperçu détaillé d’une idée est montré dans le panneau Idée. Le panneau Messages montre le message d’où proviennent les composantes de cette idée, avec toutes les réponses reliées à ce message pour recréer le contexte de l’idée.

 

Les trois rôles des participants garantissent une structuration de la discussion, permettant à tous les participants, peu importe leur niveau d’attention, d’avoir une vision générale du débat et de naviguer facilement à travers toutes les contributions. Assembl va aussi créer différentes représentations visuelles des résultats par l’utilisation de cartes cognitives, mindmaps, cartes d’arguments, metamaps et d’autres cartes virtuelles qui attribuent un symbole spécifique à chaque thème principal, comme le fait l’exemple ci-dessous.

 

  

 

La méthodologie derrière Assembl a permi à 300 personnes de se réunir pour co-écrire et publier un livre,  La monnaie, et après?, en un temps record (90 jours). Le logiciel est présentement en développement dans le cadre d’un consortium international baptisé Catalyst, soutenu par la Commission Européenne. Catalyst lancera un pilote en 2014 visant à co-écrire en mode «open source» la future Constitution Européenne.

 

Si vous voulez en savoir plus sur l'intelligence collective ou Assembl, n'hésitez pas à contacter Laura Gillies à lauragillies@imaginationforpeople.org