Entreprenariat Social

Les 5 principes de l’économie sociale

 

L’économie sociale rassemble des entreprises qui, tout en générant des profits, répondent à une mission sociale.

 

L’entreprise d’économie sociale répond à cinq principes majeurs :

  1. Finalité. Pour être durable l’entreprise d’économie sociale doit générer des profits. Mais, la véritable raison d’être de l’entreprise est la réponse à un besoin social.

  2. Autonomie face à l’Etat. L’entreprise d’économie sociale n’est pas une entreprise publique. L’Etat peut soutenir l’initiative, mais il ne peut pas interférer ses décisions.

  3. Processus démocratique. Contrairement aux méthodes de vote traditionnelles, le système de vote dans l’économie sociale n’est pas déterminé selon le capital investit. Le principe général veut que 1 personne = 1 voix.

  4. Primauté des personnes et du travail. L’humain n’est pas un moyen, mais bien la finalité des projets de l’économie sociale.

  5. Responsabilité individuelle et collective. Les ressources représentent un patrimoine collectif qu’il n’est pas possible de diviser entre les individus. On est dans une logique de solidarité et non de compétition.

 

Au-delà des principes, des exemples concrets

 

  • Robin des Bois, Montréal [Restauration]

  • Fix My Street, Belgique [Communication & Technologies]

  • Guerilla Gardening, Etats-Unis [Agriculture Urbaine]

  • Kaspar, Royaume-Uni [Education]

  • Keetwomen, Vénézuela [Logement]

 

Retrouvez ici tous nos projets.

 

Un exemple d’utilisation de l’Entrepreneuriat/Entreprenariat social:

Entreprenariat social  comme outil contre le chômage

Alors que l’Europe est touchée par une crise durable de l’emploi, l’entreprenariat social semble apporter une réponse efficace et durable à cette crise. Malheureusement, l’entreprenariat social reste sous-estimé et surtout sous-utilisé. En France, les entreprises sociales emploient 2.35 millions de salariés et la croissance de l’emploi est de 23% depuis 10 ans (contre 7% dans l’économie traditionnelle). L’entreprenariat social est présent dans de multiples filières, et ces filières sont parfois très porteuses comme l’énergie propre, le commerce équitable ou encore l’aide à domicile. Rappelons, aussi que l’économie sociale favorise l’emploi pour tous. Grâce à des politiques d’employabilité plus souples, de la formation et un accompagnement personnalisé l’entreprenariat social donne de l’emploi aux personnes en situation de vulnérabilité sociale délaissées par les entreprises traditionnelles.  

Rappelons, aussi que l’économie sociale favorise l’emploi pour tous. Grâce à des politiques d’employabilité plus souples, à une formation intensive et à un accompagnement personnalisé, l’entreprenariat social oriente l’emploi vers des personnes en situation de vulnérabilité sociale, marginalisées par les entreprises traditionnelles.

Pour conférer à l’entreprenariat social sa vraie valeur, un effort de sensibilisation semble nécessaire. L’espoir se situe dans la nouvelle génération, qui se révèle particulièrement sensible à l’économie sociale. Elle s’intéresse en effet de plus en plus à l’entreprenariat social. Dans l’objectif de former cette jeune génération aux nouvelles pratiques, l’entreprenariat social est maintenant enseigné dans plusieurs universités et grandes écoles de gestion. Les étudiants sont exposés à des compétences techniques pour se confronter à la réalité économique des organisations tout en développant des réflexes de mutualisation spécifiques à l’économie sociale. En dehors du champ académique, des communautés de pratiques et groupes de sensibilisation se sont formés. Parmi eux, Enactus, qui est une communauté d’étudiants et de leaders d’opinion universitaires dont la mission est de favoriser le progrès social par l’entreprenariat social. Par exemple, les étudiants de l’ESCE ont identifié une solution innovante afin de recycler des bâches publicitaires en plastique qui défigurent la ville de Tunis. Ce projet d’entreprenariat social permet également d’apporter des revenus supplémentaires à une coopérative de femmes couturières en Tunisie

 

Ils témoignent :

Itinéraires de succès, l’entreprenariat social au service de la résolution des problèmes d’aujourd’hui



 

“Il faut être innovant, courageux pour surmonter tous les obstacles qu'implique un projet ambitieux et qui nécessite un changement de culture et travailleur. Il est également important de toujours garder à l'esprit les valeurs qui animaient initialement notre projet. Ces valeurs doivent être non-négociables”. Mohammed Hage, Les Fermes Lufa

 

“La volonté de toujours créer du sens, être ancré de façon durable dans l’économie sociale et le respect des gens avec et pour qui on travaille” Emmanuelle Hébert et Élisabeth Doyle, MU

 

“Soyez convaincus de votre projet et animés par la passion. Ayez du courage et faites ce projet pour vous-même.”  Aleece Germano, SWAP

 

Vous voulez rejoindre à votre tour le mouvement et contribuer au bien commun ?

Rien de plus simple ! Voici quelques pistes pour vous accompagner :  

  1. Découvrez les projets sociaux sur la plateforme. Plus de 1600 fiches projets sont déjà recencés sur la plateforme Imagination for People dans plus de 75 pays. Que ce soit près de chez vous ou à l’autre bout du monde, sur la santé, l’éducation, le développement économique ou les villes intelligentes, vous trouverez forcément plusieurs projets d’économie sociale qui correspondent à vos centres d’intérêt.
  2. Tentez d'aider ceux qui ont besoin de votre aide ! Un entrepreneur social au projet passionnant a sûrement déjà besoin de vous ! N’hésitez pas à consulter tous les besoins des projets sociaux afin de vous rapprocher de lui. Nous sommes convaincus que de belles histoires peuvent émerger de la collaboration citoyenne autour de projets d’économie sociale. L’entreprenariat social a un avenir tout tracé.

 

Découvrez la vidéo de présentation d’Imagination for People et n’hésitez pas à la partager :

Greffon Flash manquant. Veuillez télécharger le dernier lecteur Adobe Flash :
Obtenez Adobe Flash Player