Un projet de cartographie au Burkina

Dernière mise à jour le 4 juillet 2013.

Un projet de cartographie au Burkina

Avez-vous déjà entendu parler d’Open Street Map ? C’est un projet international fondé en 2004, basée avant tout sur une communauté de personnes (géographes mais aussi amateurs) qui contribuent ensemble à recueillir des données dans le monde entier sur les routes, les voies ferrées, les bâtiments… pour les cartographier dans le but de créer une carte libre du monde.

Plusieurs groupes dont I4P est partenaire sont également intéressés par la cartographie et ses nombreuses applications. C'est le cas du groupe IP Burkina qui en partenariat avec l'ONG Hot travaille à la mise en place d’un projet d Open Street Map : http://wiki.openstreetmap.org/wiki/WikiProject_Burkina_Faso

Le projet a comme objectif d'utiliser la cartographie afin d'assurer la prévention de crises et faciliter le développement de la région. Avec un budget limité, le succès du projet dépend de la participation de volontaires, d’individus locaux croyant en la plus-value du projet. Mais vous pouvez vous imaginer que mobiliser un groupe de contributeurs n'est pas chose aisée, surtout lorsque l'accès à internet et à l'électricité n'est pas toujours disponible. Comment alors mettre en place les conditions nécessaires à la réussite du projet?

Démarrer et réussir un projet de cartographie

C'est la problématique sur laquelle se penche présentement le groupe IP Burkina. Lors de leur dernière rencontre en visioconférence, les membres ont commencé à définir comment mettre en place le projet. Un projet similaire ayant déjà été réalisé au Sénégal, on tente de s'en inspirer. À ce stade, le budget reste à être finalisé, mais on prévoit le démarrage du projet début juillet. Pendant les deux mois qui suivront les membres du groupe IP Burkina pourront bénéficier du support de l'ONG Hot et du soutien d’Imagination for People pour les aider dans la poursuite de rencontres en ligne. L'expérience au Sénégal a démontré qu'une structure de participation informelle est la plus appropriée. On s’achemine donc vers un départ rapide et simple puisque le projet OSM s'inscrit dans la durée. L’idée est de passer à une logique de cartographie très vite : mapping party, cartopartie, cartobalade, etc.

Afin de favoriser le succès du projet et l'accès aux ressources nécessaires, les membres du groupe ont recherché les salles pouvant être mises à disposition. La possibilité de s'installer dans des lieux qui défendent les mêmes logiques qu’Open Street Map ont été évoqués, comme notamment les FabLabs (qui sont des lieux ouverts au public où sont mis à disposition  des machines pilotées par ordinateur pouvant créer à peu près toute sorte de choses). 2 stratégies seront mises en place : former des personnes relais par le biais d’ateliers de formation au sein de FabLabs ; élargir à d'autres lieux afin d’organiser des cartoparties avec la participation d’un public plus large.

D’ici là d’autres rencontres en ligne seront organisées afin d’approfondir ces premières pistes.

3 Rendez-vous pour faire des liens avec d'autres projets

3 RDV sont donnés pour faire du lien avec les autres projets : 

  • L'imagine Fiesta du 28 au 30 juin 2013 devrait être une excellente opportunité de mobiliser les communautés via les différentes thématiques et les différents territoires (par le coté festif) et apporter de la visibilité à tous (par les médias et le coté grand public). 
  • InnovAfrica du 25 au 29 novembre 2013 en Côte d'Ivoire
  • Brest en Biens communs du 7 au 20 octobre 2013 où seront réalisés des sprints de cartographes

 Conclusion d’un des participants à la réunion en ligne : une image vaut mille mots !

Photo : Paternité Certains droits réservés par Jeff Attaway

Article suivant

Article précédent

Articles similaires

Commentaires

  1. Kaboré Jacques

    Kaboré Jacques activé 16 juil. 2013 19:41:28 #

    Ce genre d'initiative est un moins efficace pour éradique les maux des pays sous développes. longue vie a vous

Pingbacks

Les pingbacks sont ouverts.

Trackbacks

URL de Trackback

You need to login to comment. Connexion.