Your avatar

Cédric Pierrelouis

France

Passionné par la notion de progrès et plus particulièrement aux apports bénéfiques des technologies de l'information, je me présente volontiers comme un geek (très sociable :-) qui aime croquer la vie à pleines dents et faire de nouvelles rencontres enrichissantes. Originaire des Antilles françaises, une région bien connue pour le patchwork de cultures qui la caractérise, globe trotter avide de découvertes, curieux de nature, je suis actuellement chargé de mission dans une structure qui fédère les acteurs indépendants du jeux vidéo en Ile-de-France. Mon intérêt, de longue date, pour l'informatique et les nouvelles technologies a fortement influencé le sujet de mon mémoire de fin d'études qui s'intéressait notamment aux TIC comme vecteurs de développement de l'Afrique Subsaharienne. Le sujet étant vaste, j'ai focalisé mes recherches sur l'impact - supposé positif - de l'e-gouvernance, ainsi qu'aux divers services de mobile banking qui trouvent tout leur sens dans un continent où une large majorité de personnes ne peuvent accéder aux services bancaires les plus élémentaires. Deux pays on attiré mon attention : le Kenya, pays qui a vu naître le fameux service M-Pesa de Safaricom, et le Rwanda, qui sous l'égide d'un gouvernement technophile et visionnaire est passé, en quelques années, du Télex à la fibre optique. Étant donné le drame qui s'y est déroulé en 1994, ce boom socio-économique et technologique m'a particulièrement impressionné et m'interpelle toujours autant. Mon seul regret est de n'avoir pas pu confronter mes hypothèses aux réalités du terrain. De là vient, d'ailleurs, ma plus grande frustration : je n'ai jusqu'à aujourd'hui jamais mis les pieds sur le continent africain... J'espère y remédier très vite! Au cours de mes recherches, j'ai eu l'occasion de m'entretenir avec des personnes passionnantes et passionnées, tel que Giulia d'Amico ou Isobel Amonoo Neizer d'OLPC Europe, Daniel Stern de U-Connect, Hilde Eugelink de l'IICD (qui m'a recommandé la lecture de nombreux articles/travaux de M. Sylvestre Ouédraogo) ou Joy Tang de l'ONG Taïwanaise OneVillage Foundation. Des personnes qui donnent envie de s'impliquer dans ce mouvement d'appropriation des TIC par et pour l'Afrique. Depuis que j'ai réalisé ce mémoire je ne cesse de clamer autour de moi, qu'avec leur sens de la débrouillardise et l'ingéniosité dont ils font preuve en toutes circonstances, les Africains ont fait de leur continent un laboratoire foisonnant de nouvelles idées et d'usages innovants en termes de TIC. D'autres sujets tels que la gestion, le recyclage et la revalorisation des DEEE, ainsi que toutes formes innovantes d'éducation utilisant les TIC suscitent également mon intérêt. Je tiens également un blog - www.dailyspotlight.net - où je m'exprime régulièrement sur de nombreux sujets relatifs (entre autres) à l'actualité de l'industrie informatique et des technologies de l'information. Voilà, vous savez (presque tout) sur "le pourquoi" de mon appétence pour les TIC au service des pays émergents, et étant un grand amateur de citations, je conclue ma présentation par celle qui suit. De mon point de vue, elle exprime relativement bien la raison d'être du réseau Correspondants.org : "Les innovations sont presque toujours le fait d'explorateurs individuels ou de petits groupes, et presque jamais celui de bureaucraties importantes et hautement structurées". Harold J. Leavitt

Her/His contributions

No contributions yet.

He/She is a fan of the following 0 projects

This user isn't fan of any project yet.